Home ACTUALITES Tropicale Amissa Bongo : quand Joseph Areruya et le Rwanda ...

Tropicale Amissa Bongo : quand Joseph Areruya et le Rwanda dominent la compétition

54
0
SHARE

Le jeune coureur rwandais a remporté ce 21 janvier 52018, la 13e Tropicale Amissa Bongo. Il n’a pas cédé face aux professionnels. La victoire d’étape est revenue à l’Italien Luca Pacioni (Wilier-Triestina)

Joseph Areruya a tenu bon aujourd’hui lors de la dernière étape de la Tropicale. Maillot jaune depuis trois jours et sa victoire d’étape à Mitzic, le Rwandais a défendu son bien avec vigueur et intelligence. Attaqué par les coureurs de Direct Energie au début du circuit final qu’il fallait parcourir onze fois, il a su conserver un bon placement en tête de peloton pour éviter d’être piégé dans cette ultime journée décisive.

 

Le Rwandais est le troisième africain à remporter la Tropicale après l’Erythréen Natnael Berhane en 2014 et le Tunisien Rafaa Chtioui en 2015 mais c’est le premier à réaliser cet exploit avec le maillot de son équipe nationale. Ces deux prédécesseurs avaient gagné avec le soutien de leur équipe professionnelle. L’exploit de Joseph Areruya prend ainsi plus de valeurs car il prouve que le cyclisme africain est sur la bonne voie dans son évolution. La Tropicale Amissa Bongo a une nouvelle fois rempli sa mission en permettant aux coureurs africains une confrontation sportive de haute-volée face aux équipes professionnelles habituées aux grandes épreuves du calendrier mondial comme le Tour de France ou le Tour d’Italie.

A 21 ans, Joseph Areruya a ainsi pu évaluer son niveau et confirmer tout le bien que l’on pensait de ce coureur talentueux déjà vainqueur en 2017 du Tour du Rwanda mais aussi d’une étape du Tour d’Italie U23. Inscrit dans l’équipe réserve des Sud-Africains Dimension Data, il va certainement encore beaucoup progresser pour s’inscrire dans la même lignée de ces coureurs africains qui ont fait leurs grands débuts professionnels au Gabon avant d’être reconnus au niveau mondial comme Daniel  Teklehaimanot, Natnael Berhane, Louis Meintjes, Tsgabu Grmay.

La Tropicale a toujours été propice à la révélation des coureurs même parmi les Européens comme les Français Pierre Rolland, Nacer Bouhanni et Adrien Petit qui ont aussi remporté au Gabon leur première victoire professionnelle.

«J’avais évidemment une petite appréhension au départ car tout peut se passer sur une étape. Mais mes coéquipiers ont fait beaucoup de travail à mes côtés, ils sont allés jusqu’au bout de leurs forces pour m’aider à garder mon maillot jaune. Je les remercie beaucoup pour cette grande victoire », a dit le champion Rwandais.

La Tropicale restera certainement la première grande ligne du palmarès de Joseph Areruya. La dernière étape a été remportée par l’Italien Luca Pacioni de l’équipe Wilier-Triestina au terme d’un sprint massif.

 

 

LEAVE A REPLY