Home ACTUALITES La Tropicale Amissa Bongo : Oleksandr Golovash s’offre la 6e étape...

La Tropicale Amissa Bongo : Oleksandr Golovash s’offre la 6e étape à Libreville

153
0
SHARE

Le Biélorusse Oleksandr Golovash a apporté samedi la deuxième victoire d’étape à son équipe de Minsk Cycling Club sur cette 12e Tropicale après Bazhkou, en arrivant en tête de la 6e étape (Cap Estérias-Libreville) de la course.

Alors que l’on imaginait les Biélorusses effondrés après leur grande désillusion de vendredi. Lors de la 5e étape entre Lambaréné et Kango, ils avaient laissé échapper le maillot de leader qui semblait bien accroché sur les épaules de Stanislau Bazhkou, au profit de Yohann Gène qui avait profité d’une tactique imparable de son équipe Direct Energie. Les coureurs de Minsk Cycling Club avaient pris un gros coup de massue sur la tête mais aujourd’hui on les a revus encore plus combatifs dès le départ de l’étape avec notamment l’expérimenté russe Eduard Vorganov qui se retrouvait dans toutes les tentatives d’échappée. Mais c’est finalement son coéquipier Oleksandr Golovash qui trouvait la faille et qui provoquait la grande échappée, où il était accompagné du Français Benjamin Giraud (Delko Marseille), Zemenfes Solomon (Erythrée), Essaid Abelouache (Maroc) et Abderrahmane Mansouri (Algérie). Ces cinq coureurs prenaient le large, les coureurs de l’équipe du maillot jaune, Direct Energie, laissant filer ce groupe où aucun coureur ne représentait le moindre danger. A 25 kilomètres de l’arrivée, Oleksandr Golovash attaquait une nouvelle fois mais cette fois personne ne l’accompagnait. Il pouvait se diriger en solitaire vers la victoire sur cette 6e étape de la Tropicale alors que Yohann Gène conservait sans problème son maillot jaune de leader.

J’avais cette victoire d’étape en tête, a déclaré le vainqueur Oleksandr Golovash. Dès le départ, j’ai essayé de me placer dans des échappées mais ça n’avait pas réussi. Finalement j’ai trouvé la bonne ouverture et j’ai attendu le bon moment pour attaquer tout seul. Je savais que la victoire ne pouvait pas m’échapper. »

La 12e édition de la Tropicale qui a débuté il y a une semaine prend fin ce dimanche avec le circuit Owendo-Libreville).Comme tous les ans depuis la création de l’épreuve en 2006, la dernière étape se déroule dans les rues de la capitale, à l’image de la tradition des grandes courses à étapes. Après le départ devant la gare d’Owendo, le parcours est ensuite très nerveux sur le circuit final avec l’arrivée devant la tribune officielle qui offre en apothéose, un spectacle animé.

 

LEAVE A REPLY