Home ACTUALITES PDG : Malika Bongo Ondimba élue membre du bureau politique à Bongoville

PDG : Malika Bongo Ondimba élue membre du bureau politique à Bongoville

49
0
SHARE

Deuxième maire adjoint au deuxième arrondissement de la commune d’Akanda depuis 2013, Malika Bongo Ondimba, fille ainée du président du Gabon, a été élue samedi dernier au prestigieux poste de membre du bureau politique dans le département de la Djouri-Agnili (Bongoville), dans la province du Haut-Ogooué pour le compte du parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir)

Cette élection intervient dans le cadre du renouvellement des structures de base du parti démocratique gabonais lancé il y a près de 4 semaines dans l’ensemble du pays, et ce en perspective du congrès du parti qui aura lieu les 9 et 10 décembre prochain.

Toujours dans la province du Haut-Ogooué au Gabon, Alexandre Okouni D’Omenilta et Jannot Kalima ont été élus membres du bureau politique dans les départements de la Djoue (Onga) et Lekabi-Lewolo (Ngouoni).

Les sièges uniques de Mounana, Bakoumba, Boumango et Aboumi ont été remportés respectivement par Christian Magnagna, Jean-François Yanda, Etienne Mvoula et Jean-Bosco Ndjounga.

Jean-Pierre Oyiba, Fabrice Andjoua Bongo Ondimba, Lambert Noël Matha et Darius Gilles Kiki Inga ont, respectivement, été élus dans les 1er, 2e, 3e et 4e arrondissements de la commune de Franceville, en qualité de membres du Bureau politique (MBP).Pacôme Rufin Ondzounga et Bernard Ndzoumba ont remporté le vote respectivement au 1er et 2e sièges du département de la Passa.

Certains analystes avancent déjà que l’élection de Malika Bongo Ondimba au poste de membre du bureau politique du parti au pouvoir dans la province du Haut-Ogooué, devrait impulser le développement d’une politique sociale axée sur l’aide aux personnes vulnérables dans la contrée. Présidente-fondatrice de l’ONG « à Défis de femmes », elle arpente régulièrement les quartiers sous intégrés aussi bien à Libreville qu’à l’intérieur du pays, afin de venir en aide aux mères et aux familles en difficulté. Elle se dit surtout sensible à tout ce qui touche à la maternité. Après des études de relations internationales à Paris, le nouveau membre du bureau politique de Bongoville est rentré au pays en 2009, rappelle-t-on, après un passage à l’Unesco puis au siège européen de l’ONU à Genève. Elle fait son sillon de façon plutôt brillante dans le terrain politique du parti au pouvoir.

Source : afrik.com

LEAVE A REPLY