Home ACTUALITES Libreville abrite le 3e salon de l’emploi et de la formation

Libreville abrite le 3e salon de l’emploi et de la formation

212
0
SHARE

Les travaux du 3e salon de l’emploi et de la formation (SEF), organisé par l’association pour une jeunesse autonome (APJA) ont débuté le 8 mars 2016 à la Chambre de commerce du Gabon, à Libreville. Objectif : réduire le taux de  chômage des jeunes situé autour de 20% au Gabon, selon des chiffres officiels. 

Selon Eric Ferdinand Boundono, président de l’APJA, ces assises visent à sensibiliser le public sur  » les formations qui débouchent sur les métiers d’aujourd’hui et ceux du futur. Il s’agit aussi d’orienter les jeunes qui sont en quête de formations et d’inciter à l’auto-emploi. »

De nombreuses entreprises prennent part à ce salon et communiquent sur leurs métiers et les offres d’emplois et de stages pour les étudiants. Entre autres le PMUG pour le secteur des paris sportifs, Airtel pour les télécommunications, , Gabon Oil Compagny pour le secteur pétrolier, Cecagadis représentant le domaine de la grande distribution et Olam pour le secteur agricole.  Les grandes écoles et les centres de formations professionnelle sont également représentés.

« Aux jeunes qui participent à ce salon et à ceux qui n’ont pas pu effectuer le déplacement, je vous lance un appel à plus de responsabilité, de réalisme et d’objectivité dans le choix des filières de formation dans lesquelles vous vous engagerez désormais », a lancé le 3e vice-premier ministre, chargé de la formation professionnelle et de l’insertion des jeunes, Flavien Nzengue Nzoundou. Il ajoute :  » Vous devez dorénavant choisir de vous orienter vers des filières dans lesquelles les formations et les niveaux de qualification débouchent non seulement sur des emplois disponibles sur le marché du travail, mais aussi et surtout vers des filières facilitant l’auto-emploi. »

De nombreux jeunes au chômage et étudiants rencontrés sur place ont salué l’organisation de ce salon qui prend le 10 mars 2016. « Nous avons déposé directement des demandes de stages et discuté avec les chefs d’entreprises. Les conseils des professionnels qui animent les conférences nous seront également très utiles pour nos futures carrières et même pour la recherche des financement afin de terminer nos études », s’est réjoui Yvonne Mapangou, étudiante dans une école supérieure de Libreville.

Le programme de SEF prévoit entre autres des conférences sur l’auto-emploi et l’entrepreneuriat, l’orientation scolaire et la préparation à l’emploi, des rencontres entre les chefs d’entreprises et le chercheurs d’emploi avec la possibilité de  signature des contrats de travail, ainsi que la mise en place des stands d’exposition.

LEAVE A REPLY