Home ACTUALITES Gabon : mise en place du crédit AGR

Gabon : mise en place du crédit AGR

252
0
SHARE

La cérémonie officielle de lancement du crédit AGR (activités génératrices de revenus) a eu lieu le 9 novembre 2015 à la Chambre de Commerce du Gabon, à Libreville. L’événement marque le début du financement des AGR au Gabon.

Le projet de financement des activités génératrices de revenus porté par la fonds national d’aide sociale (FNAS) et la banque gabonaise de développement (BGD) est rentré le 9 novembre 2015 dans sa phase opérationnelle. Plus de 400 projets en attente de financement et montés par les associations et les coopératrices  seront examinés dans les prochains jours par une commission mise en place pour la cause. Les projets retenus bénéficieront d’un financement de 5 000 000 FCFA chacun, selon des sources officielles. « La BGD va octroyer des microcrédits à taux préférentiel aux personnes vivants dans la précarité et qui veulent développer des activités génératrices de revenus. Les bénéficiaires sont des membres des associations ou des coopératives légalement constituées. Le durée maximum du crédit est de 24 mois, avec un délai de grâce de 6 mois en fonction de l’activité », a déclaré le DG de la banque gabonaise Gabonaise de développement, Roger Owono Mba.

La lutte contre la pauvreté et la diversification de l’économie

Le directeur général du FNAS, Yvon Ndjoye a précisé le contexte du lancement du crédit AGR : « La mise en place du crédit AGR aujourd’hui répond à la stratégie d’investissement humain, qui traduit l’engagement des plus hautes autorités de la république à reformer la politique d’aide sociale avec trois objectifs : établir un diagnostic, redéfinir une nouvelle politique active de réduction de la pauvreté et articuler un plan de déploiement sur l’ensemble du pays », a-t-il dit. Il ajoute par ailleurs que le financement des activités génératrices de revenus vise à permettre à près de 20% des familles économiquement faibles de devenir des micro-entrepreneurs, le développement de l’auto-emploi, la diversification de l’économie et une croissance inclusive permettant d’améliorer les conditions de vies des personnes démunies.
10 à 15 milliards pour le financement des AGR

Selon des sources officielles, les microcrédits ne seront accordés qu’aux associations et coopératives porteuses des projets en lien avec l’agriculture, l’élevage, la pêche, le tourisme, l’artisanat, les services et la petite transformation. Le FNAS envisage mobiliser via son partenaire financier la BGD, 10 à 15 milliards sur 5 ans dans le cadre de ce programme. « C’est un solide jalon de la politique sociale du gouvernement qui vient d’être planté. C’est le début d’une nouvelle ère de solidarité nationale, laquelle apportera plus de joie et de bonheur dans les familles », a soutenu pour sa part le vice-premier ministre Paul Biyoghe Mba. Il ajoute : « Le crédit AGR n’est pas un don ou un cadeau, mais un prêt », invitant les futurs bénéficiaires à travailleur avec rigueur pour rembourser les sommes qui seront allouées au démarrage de leurs activités. Le ministre déléguée à l’économie Marie Julie Bilogue a pour sa pour saluer la mise en place d’un partenariat dynamique entre l’Etat la BGD, afin de concrétiser le projet de financement des AGR en république gabonaise.

De nombreux membres d’association et de coopératives, à l’instar de Bertin Iboumbou, président de l’association Gabon Initiative Jeunesse (GIJ) ont remercié le gouvernement et son partenaire financier dont l’élan de solidarité a permis de rendre opérationnel ce projet « qui augure des jours heureux pour les personnes démunies.»

LEAVE A REPLY