Home ACTUALITES Gabon-Législatives 2018 : coup de théâtre à POG

Gabon-Législatives 2018 : coup de théâtre à POG

61
0
SHARE

C’est un fait assez inédit dans la sphère politique gabonaise. L’indignation est à son comble dans la capitale économique gabonaise, Port-Gentil.  Le candidat indépendant  Marc Logan Tchango se retire de la course pour le second tour des élections législatives contre toute attente, laissant ainsi un grand boulevard à son concurrent du PDG Marcelin Moussavou.

Marc Logan Tchango était arrivé en 2e position avec 25% de suffrages exprimés dans le 4e arrondissement de la ville de sable et devrait affronter au deuxième tour le candidat du parti au pouvoir, Marcelin Moussavou arrivé en tête au premier tour du scrutin. Coup de théâtre : le candidat indépendant jette l’éponge et bat campagne pour le porte-étendard du parti d’Ali Bongo Ondimba.

Le président du Réveil Républicain, Marc Logan Tchango a provoqué une levée de bouclier des Port-gentillais et notamment de ses soutiens politiques qui crient à la trahison.

Désormais, Marc Logan Tchango devrait soutenir la politique d’Ali Bongo, qui selon lui correspond mieux aux attentes de la ville. Francis-Daryl Ngouwa réagit sur Facebook :

« Député, tu aurais été utile pour la jeunesse et même pour le chef de l’Etat. Ce n’est pas en renonçant que tu contribueras à l’évolution de ton pays. Mais bon, un homme ne dit pas tout. Bonne chance pour la suite. »

Très peu de personnes semblent comprendre les raisons qui ont motivé la décision de  l’ancien candidat aux législatives. Ce dernier a pourtant suscité beaucoup d’espoir chez les populations du 4e arrondissement de Port-Gentil. Il en a pleinement conscience si on s’en tient à ses propos : « Je suis conscient de l’espoir que j’ai suscité. Cet espoir, nous allons continuer de le nourrir à travers notre mouvement politique. C’est l’espoir d’incarner une nouvelle façon de voir et de faire la politique ; en plaçant le citoyen au cœur de toutes nos préoccupations. C’est l’espoir de redonner confiance à notre jeunesse dans un avenir qu’il lui revient de construire. C’est donc l’espoir de construire une démocratie participative qui implique tout le monde et valorise chacun. Comme depuis 6 ans, nous continuerons à y travailler à notre niveau ».

Et voici comment s’achève la campagne de Marc Logan Tchango ! Marcellin Moussavou se rapproche de l’Assemble nationale avec une côte de popularité écrasante et des arguments d’autorité. Comme disait Jean Paul Sartre dans Les Mains Sales, « On ne fait pas la politique innocemment… »

Avec Focus News

LEAVE A REPLY