Home ACTUALITES Education : Des réalisations et des projets de réformes

Education : Des réalisations et des projets de réformes

76
0
SHARE

Selon le porte-parole de la présidence de la république, Ike Ngouoni Aila Oyouomi, qui s’exprimait ce mardi lors d’une conférence de presse à Libreville, a déclaré que le gouvernement, sous l’impulsion du président de la république a réalisé depuis bientôt 9 mois de nombreux projets dans le domaine de l’éducation.

Parmi ces projets figurent notamment la rénovation  de 471 salles de classe, la livraison de  près de 80 000 tables-bancs  dans les établissements scolaires des 9 provinces du pays.

Par ailleurs, les travaux de construction de  106 salles informatiques dans les écoles du secondaire ont déjà démarré. Les 3 000 ordinateurs prévus pour équiper ces salles ont été  réceptionnés.

Évoquant la question des réformes annoncées dans le secteur de l’Éducation par le chef de l’Etat, le porte-parole de la présidence de la république a réitéré la volonté du gouvernement de faire des réformes en profondeur dans ce secteur vital.  Il s’agit d’opérer des changements pour obtenir des résultats. C’est-à-dire engager des « ruptures » pour tendre vers des modèles innovants. Des modèles en phase avec les enjeux actuels et qui permettent de répondre aux défis de l’heure dans des domaines stratégiques.

De ce point de vue, souligne Ike Ngouoni, le président Ali Bongo Ondimba a d’ores et déjà donné dans son discours lors de la fête nationale un certain nombre d’orientations : renforcer l’égalité des chances dès l’école primaire car c’est là que tout se joue ; renforcer l’adéquation entre l’offre d’éducation et les besoins sur le marché du travail. Il faut cesser de former un trop grand nombre d’étudiants dans des filières où il n’y a pas de débouchés : les filières littéraires, les humanités, etc., et privilégier les filières techniques, scientifiques et l’apprentissage.

Tout doit être réformé, y compris le système de bourse qui sera réformé pour être à la fois plus efficace et plus juste au nom de l’égalité et au nom de la méritocratie.

LEAVE A REPLY