Home ACTUALITES Coup d’Etat manqué à Libreville : décryptage de Barro Chambrier

Coup d’Etat manqué à Libreville : décryptage de Barro Chambrier

51
0
SHARE

Quels sont les ressorts cachés du coup d’Etat manqué du 7 janvier 2019 ? Qui en sont les véritables commanditaires et quelle est l’étendue des complicités ? A qui profite cette situation ? Le président du RHM Alexandre Barro Chambrier a tenté ce mardi à apporter des réponses à certaines de ces questions, lors d’une conférence de presse à Libreville.

« Dans le fond, le discours des conjurés, est incontestablement en lien avec les tristes évènements de l’élection présidentielle de 2016. Une élection marquée par une vaste fraude électorale soutenue par une grossière partialité des institutions électorales et ponctuée par des massacres dans le quartier général du candidat Jean PING.

Une élection présidentielle traumatisante, vécue par le peuple gabonais comme un incontestable déni de démocratie, de droit et de dignité. Du reste, la récente élection législative et locale jumelée n’a donné aucun signe de progrès…

De ce discours affleure, tant les dissensions nées de la guerre clanique au cœur du pouvoir que de la prégnante et incessante défiance populaire à Ali BONGO ONDIMBA, à sa politique désastreuse et au système.

C’est incontestablement la déplorable mise en scène d’Ali BONGO ONDIMBA à l’occasion du très attendu discours annuel à la nation qui demeure le détonateur de la conjuration. D’aucuns pointent la tentative de putsch dans notre pays mais les gabonais savent unanimement que les vrais putschistes sont précisément ceux qui tiennent les leviers du pouvoir dérobé au peuple, aidés dans leurs basses manœuvres par toutes les officines tapies dans l’ombre », pense Alexandre Barro Chambrier.

Le leader politique, ancien baron du régime en place, déclare que le coup d’Etat manqué «  interpelle une fois encore et donne la mesure de la gravité de la crise politique dans laquelle le Gabon patauge depuis l’élection présidentielle de 2016 qui demeure, tel un cauchemar, dans tous les esprits. »

« Le Rassemblement Héritage et Modernité, demande que toute la lumière soit faite sur les récents événements et le droit à un procès équitable pour les conjurés.

Le Rassemblement Héritage et Modernité, demeure attaché à l’ordre constitutionnel et au dialogue véritable et sans exclusive entre toutes les parties pour dégager les voies consensuelles en faveur de la paix.

Le Rassemblement Héritage et Modernité rappelle et soutient sans équivoque que le strict respect de la souveraineté du peuple est le seul fondement de l’ordre constitutionnel, de sa stabilité, de sa crédibilité et de la paix », a souligné l’ex ministre d’Omar Bongo.

Barro Chambrier a appelé les tenants des pouvoirs publics au ressaisissement et à un sursaut républicain.

LEAVE A REPLY