Home ACTUALITES Séance de travail entre le ROSCEVAC et Stephen Jackson

Séance de travail entre le ROSCEVAC et Stephen Jackson

61
0
SHARE

La​​ coalition ​​d’ONGs et ​​Réseaux ​​partenaires​​ de​​ la plateforme ​​ROSCEVAC​​ a ​​eu ​​ce​​ jeudi​​ une​​ séance​​ de ​​travail​​ avec ​Stephen Jackson,​​ le​​ nouveau ​ coordonnateur ​​résident​​ du​​ système ​​des ​​nations ​​unies​​ et représentant​​ résident​​ du ​​PNUD ​​au​​ GABON. La​​ rencontre​​ a eu lieu​​ passée ​​au​​ siège ​​du ​​ROSCEVAC à Libreville.

La​​ réunion ​​visait ​​s’imprégner​​ du​​ plan​​ cadre​​des ​​nations ​​unies ​​pour​​ l’aide​​ au développement(UNDAF)​​ pour​​ l’atteinte ​​des ​​priorités​​ nationales ​​de​​ développement.

“L’importance​ ​de​ ​cette​ ​réunion​ ​tourne​ ​autour​ ​de​ ​la​ ​diplomatie​ ​du​ ​développement​ ​et​ ​associatif qui​ ​contribue​ ​à​ ​faire​ ​un​ ​plaidoyer​ ​auprès​ ​des​ ​nations​ ​unies​ ​pour​ ​la​ ​position​ ​commune africaine​ ​avec​ ​l’alliance​ ​panafricaine​ ​pour​ ​la​ ​justice​ ​climatique”​,​​a​​indiqué ​​Nicaise​​ Moulombi, le​​ président​​ de​​croissance​​ saine ​​environnement.

Le​​ réseau​​ des​​ organisations​​ de ​​la ​​société​​civile​​ pour​​ l’économie​​ verte​​ en ​​Afrique Centrale (ROSCEVAC) ​​est​​ un ​​organe​​ de​​plaidoyer​​ de ​​la​​ communauté​​ économique​​des ​​Etats de ​​l’Afrique​​ centrale (CEEAC).​​ Il​​a ​​bénéficié  en ​​2015 ​​d’une​​ prise​​ en​​ charge​​du ​​PNUD ​​dans le ​​cadre​​ de ​​la​​ participation​​ à ​​la ​​COP21.

“Je​ ​suis​ ​heureux​ ​d’être​ ​au​ ​GABON​ ​pour​ ​continuer​ ​entamé​ ​par​ ​mon​ ​prédécesseur.​ ​Aussi,​ ​à travers​ ​l’UNDAF​ ​le​ ​système​ ​des​ ​nations​ ​unies​ ​au​ ​GABON​ ​s’engage​ ​à​ ​poursuivre, étroitement​ ​avec​ ​le​ ​Gouvernement​ ​et​ ​les​ ​partenaires​ ​au​ ​développement​ ​du​ ​pays,​ ​l’atteinte des​ ​priorités​ ​nationales​ ​de​ ​développement”​,​​a​​dit​​ ​​Stephen​​ JAckson.

L’élaboration​​ de ​​l’UNDAF ​​s’est ​​appuyée​​sur ​​les​​ grands​​ axes​​ stratégiques​​ du ​​projet​​ de société​​ d’Ali​​ Bongo ​​Ondimba,​​ “l’Avenir ​​en ​​confiance”.​​

Il ​​contribuera ​​ à​​ la​​ réalisation​​ de​​ cinq priorités​​ nationales ​​pour ​​l’amélioration​​ de ​​la ​​bonne​​ gouvernance,​​la ​​consolidation​​ de ​​la gouvernance ​​économique,​​la​​ croissance​​ et​​ la​​ diversification​​ de ​​l’économie,​​la​​ promotion​​ du développement​​communautaire ​​à ​​travers ​​la ​​décentralisation, ​​la ​​promotion ​​du développement ​​humain ​​et​​ social.

Le ​​but, ​​in​​fine,​​ de​​ l’UNDAF​​ est​​ d’améliorer​​le ​​cadre​​ de ​​vie​​ des​​ populations​​ gabonaises​​et​​ de l’Afrique ​​centrale.​​En ​​clair,​​les​​ actions​​visent​​ à ​​faire​​ reculer​​ la​​ pauvreté ​​et​​consolider​​ la bonne ​​gouvernance​​ ainsi​​ que​​la ​​démocratie​​ participative.

 

LEAVE A REPLY