Home ACTUALITES Climat : L’Inde annonce un soutien direct d’un million de dollars en...

Climat : L’Inde annonce un soutien direct d’un million de dollars en faveur du Gabon

45
0
SHARE

Une Table ronde des partenaires de l’Initiative d’adaptation pour l’Afrique s’est tenue le lundi 24 septembre 2018 à New York, aux Etats-Unis sous les auspices du chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba, en sa qualité de coordonnateur du Comité des chefs d’Etat et de gouvernement africains sur les changements climatiques (CAHOSCC).

Cette rencontre qui se tenait en marge de la 73ème Assemblée générale des Nations Unies qui se tient actuellement à New York, a été co-présidée par Régis immongault, ministre d’Etat en charge des Affaires étrangères et Achim Steiner, administrateur du Programme des Nations Unies pour le développement, avec plus de 100 invités de haut niveau qui ont répondu à l’invitation des autorités gabonaises.

Qualifiée de premier événement international de haut niveau dédié à la problématique du financement de l’adaptation aux changements climatiques, cette rencontre a ainsi servi de cadre à la présentation des résultats du premier Rapport sur l’état de l’adaptation de l’Afrique aux changements climatiques.

Fruit de la collaboration entre le Gabon, le PNUD et l’Initiative d’adaptation pour l’Afrique, ce rapport indique ainsi que 7 des 10 pays considérés comme les plus menacés par le changement climatique au niveau mondial se situent en Afrique. Et que paradoxalement, en dépit des engagements internationaux, les pays africains investissent eux-mêmes pour lutter contre les changements climatiques à hauteur aujourd’hui, de 2% de leur PIB en moyenne.

Face à cette menace que le président Ali Bongo Ondimba rappelait encore il y a quelques temps, « l’Afrique, avec ses moyens, déploie toute son énergie pour lutter contre le cancer du développement moderne qu’est le changement climatique, ce qui doit également conduire nos partenaires à mobiliser davantage leurs efforts », quatre grands programmes multilatéraux ont été lancés.

Il s’agit de : renforcer les systèmes d’informations sur le Climat, soutenu par la BAD ; mettre en place un système d’alerte précoce pour la gestion du lac Tchad, soutenu par la Commission dudit bassin ; développer un mécanisme de gestion des risques, soutenu par African Risk Capacity et enfin améliorer la gestion des connaissances sur l’adaptation, soutenu par l’Institut environnemental de Stockholm.

Tout en remerciant le président Ali Bongo Ondimba pour son leadership, Josefa Leonel Correia Sacko, commissaire de l’Union africaine a tenu à rappeler aux partenaires que « les changements climatiques menacent l’avenir de l’Afrique que nous voulons, tel qu’il est inscrit dans l’agenda 2063 de l’Union africaine».

C’est donc au cours de cet événement que la Vice-première ministre indienne chargée des Affaires extérieures a annoncé un don de 1 million de dollars, soit près de 558 millions FCFA, pour la mise en œuvre d’un projet d’adaptation au changement climatique au Gabon.

Rappelons que l’Initiative d’adaptation pour l’Afrique (IAA) a été lancée lors de la COP21 à Paris, par le CAHOSCC. Elle vise à soutenir la réponse de l’Afrique à l’adaptation aux changements climatiques, par la mobilisation des ressources, la coordination des initiatives existantes et le soutien aux projets.

Avec Le Nouveau Gabon

 

 

LEAVE A REPLY