Home ACTUALITES VEOLIA coupable d’actes de pollution au Gabon ?

VEOLIA coupable d’actes de pollution au Gabon ?

133
0
SHARE

Le ministre gabonais de la communication, Alain Claude Bilie By Nze a entretenu en début de semaine les journalistes sur les sujets d’actualité. Il a livré sa part de vérité sur l’affaire VEOLIA. Pour le patron de la communication, la société française est bien coupable des actes de pollution grave dans le pays.
D’entrée de jeu, M. Bilie By Nze a fait savoir aux hommes et femmes de médias que « ce sont les représentants de Veolia et de la SEEG qui ont quitté la table des négociations au mois d’octobre dernier. »

 
Sur un tout autre plan, le ministre de la communication a déclaré que l’Etat doit à la SEEG-VEOLIA, après avoir consenti à procéder à une compensation en cédant une partie de ses revenus, uniquement 13,640 milliards FCFA et non 44 milliards comme annoncé par la société française. « C’est cette dette qui a … fait l’objet de la convention d’apurement signée le 27 octobre 2017 », a souligné le patron de la communication.

 
VEOLIA coupable d’actes de pollution

 
M. Bilie By Nze a signalé également à la presse que la SEEG-VEOLIA est coupable d’actes de pollution dans plusieurs localités du pays : « On assiste à une pollution à outrance à Lambaréné, où les hydrocarbures sont déversés directement dans l’Ogooué, à l’endroit exacte où la SEEG prélève l’eau destinée à la consommation des ménages. Il en est de même à Ndjolé où l’Ogooué sert de réceptacle des huiles et du gasoil évacués de la Centrale SEEG », s’est indigné le porte-parole du gouvernement. Il ajoute : « Il s’agit là d’une situation très grave car, à ce stade, outre les dégâts environnementaux évidents, nul ne sait les conséquences que cette pollution a pu avoir ou peut avoir sur la santé des populations. »

Il a annoncé que des enquêtes seront menées pour établir les niveaux de responsabilités d’une part, et d’autre part, les niveaux de risque et de danger pour les populations.

LEAVE A REPLY