Home ACTUALITES Sotrader fait baisser le prix du manioc

Sotrader fait baisser le prix du manioc

SHARE

Engagée dans la bataille de l’autosuffisance alimentaire au Gabon, la société de transformation agricole et de développement rural (Sotrader) vient de faire tomber le prix du sac de manioc de 40 kg de 9 000 FCFA à 6 000 francs, au grand bonheur des vendeurs en détail et même des consommateurs.

« Le manioc que Sotrader nous vend est de haute qualité et préparé dans de meilleures conditions d’hygiène. En plus, les prix sont très abordables », s’est réjouie Flore Ngombia, commerçante au marché d’Awendjé, rencontrée au dépôt de Sotrader, au lieu dit Lac Bleu à Libreville.

Rappelons que Sotrader a mis récemment à la disposition des marchés de Libreville environ 50 tonnes de manioc, soit 1229 sacs de 40 kg, dans le cadre des livraisons bimensuelles qui visent à juguler le phénomène de pénurie  du produit constaté il y a quelques mois à Libreville.

Les 50 tonnes de manioc livrées sur les marchés de Libreville par Sotrader ont été achetées aux coopératives et producteurs indépendants des provinces du Haut-Ogooué et de l’Ogooué-Lolo, recensés et encadrés dans le cadre du programme GRAINE.

« Nous sommes toujours dans l’objectif de la mise en œuvre du programme Graine.  Aujourd’hui nous avons plusieurs femmes qui ont fait le déplacement jusqu’au dépôt de Sotrader pour acheter le manioc au prix de gros 6.000 FCFA le sac de 40 kg.  Nous travaillions auparavant uniquement avec les grossistes qui pour la plupart étaient nos frères  étrangers. Actuellement, afin de permettre à nos compatriotes nationaux d’être également directement bénéficiaires du marché de Sotrader , nous collaborons avec des vendeuses qui rachètent du manioc en petite quantité », a déclaré Théophile Ogandaga, DG de Sotrader.

Rappelons que Sotrader et le programme GRAINE ont permis en 2018, la création de plus de 11 000 emplois au Gabon.  Ce qui fait du secteur agricole aujourd’hui, le 2e pourvoyeur d’emplois au pays d’Ali Bongo, après la fonction publique.

LEAVE A REPLY