Home ACTUALITES Les fonctionnaires des Eaux et Forêts et des Douanes impliqués dans le...

Les fonctionnaires des Eaux et Forêts et des Douanes impliqués dans le trafic des containers de kévazingo

SHARE

Dans un communiqué de presse daté du 7 mai 2019, le parquet de la République près le Tribunal de première instance de Libreville a porté à la connaissance de l’opinion, une information relative à l’ouverture d’une enquête judiciaire relativement à la disparition de plusieurs containers de kévazingo au port d’Owendo où ils étaient gardés sous mains de justice.

Après investigations et interpellations, il ressort que les fonctionnaires publics des Eaux et Forêts et des douanes ont activement et passivement favorisé la disparition desdits containers parmi lesquels 200 ont été localisés par les officiers de polices judiciaire en charge de l’enquête, a informé le 13 mai 2019, le procureur de la république, Olivier Nzahou lors d’un entretien avec la presse. Parmi les containers localisés 71 ont été retrouvés sur le site d’entreposage de la Sotrasgab (port d’Owendo) et 129  sur le site de la société Owendo Containers Terminal (au port d’Owendo).

Au demeurant, il est avéré que ces containers ont été apprêtés, respectivement par les nommés Zhu Kongfu et Amy Zang aux fins d’exportation non autorisée.

Il ressort en outre des mêmes investigations que toutes ces personnes ont posé des actes pour le compte du nommé François Wu, de son vrai nom WuJufeng, de nationalité chinoise, représentant de la société 3C Transit, pièce maitresse du réseau de trafiquants de kévazingo au port d’Owendo, activement recherché.

« Toutes ces personnes interpellées et celles en voie de l’être seront présentées au parquet de la République à l’issue de cette enquête pour répondre individuellement de leurs actes et force restera à la loi », a averti Olivier Nzahou.

Le Ministre gabonais des Forêts et de l’Environnement, Guy Bertrand Mapangou,  dans un communiqué publié le 13 mai dernier  a recommandé aux agents  de ce département ministériel de répondre positivement à toutes les sollicitations qui leur seront faites dans le cadre de l’enquête conduite par les autorités compétentes pour faire la lumière dans cette affaire.

Il a tenu à préciser qu’à l’instar de toutes les composantes de la nation, le ministère dont il a la charge « soutient les efforts de la Justice dans la recherche des auteurs de cet acte scandaleux et assure les représentants du pouvoir judiciaire de sa disponibilité à contribuer à la manifestation de la vérité. »

Quelques heures auparavant, la présidence de la république a requis des sanctions exemplaires aux auteurs avérés de ce trafic des containers de Kévazingo.

LEAVE A REPLY