Home ACTUALITES Le Gabon et l’Inde reliés par une ligne maritime directe

Le Gabon et l’Inde reliés par une ligne maritime directe

29
0
SHARE

Le New Owendo international port, construit par GSEZ Ports SA, filiale locale de la multinationale singapourienne Olam, vient de lancer une ligne maritime directe, sans escale, avec le port de Mundara situé dans l’Etat du Gujarat, au Nord de l’Inde.

« La ligne maritime qui est assurée par un navire de 12 000 tonnes, a vu les premiers voyages inaugurés vers le Gabon, le 15 février 2018, à partir du plus gros port cargo indien qui, selon le Gujarat Maritime Board,  a atteint au cours de l’exercice 2015, un trafic portuaire de 429 millions de tonnes », renseignent nos confrères du Nouveau Gabon.

Selon notre source, le développement de cette route maritime est le fruit, ces derniers temps, de l’offensive d’entreprises indiennes au Gabon et des échanges entre autorités de ces deux pays qui entendent assoir un partenariat gagnant-gagnant, question de donner un nouvel élan à leurs économies respectives.

Chez GSEZ Ports SA, les responsables mettent en avant les avantages compétitifs et les coûts ultra-préférentiels pratiqués par le port de Mundara.

Un haut responsable de GSEZ Ports SA, cité par la presse locale, fait savoir qu’il est question de permettre aux marchandises exportées à l’international de gagner en compétitivité d’une part, et que les biens manufacturés indiens soient accessibles au Gabon à des prix démocratiques.

En ligne de mire de cette expansion, le commerce de l’huile de palme dont l’Inde en est un friand importateur. Avec les investissements réalisés par la multinationale singapourienne dans le domaine du palmier à huile, le Gabon, selon les analystes et experts de ce secteur, se hissera, d’ici cinq années, dans le top 5 des plus grands producteurs et exportateurs de ce produit dans le monde.

Troisième économie mondiale derrière la Chine et les Etats-Unis, l’Inde investit au Gabon dans l’industrie du bois et l’industrie pharmaceutique.

Au-delà, avec son statut de pays atelier pour ce qui concerne les produits textiles, le Gabon pourrait tirer avantage de ces importations et du savoir-faire des ingénieurs de ce pays, grâce au développement de ces échanges maritimes.

 

LEAVE A REPLY