Home ACTUALITES La 9e édition de la Fotrac presque sur orbite

La 9e édition de la Fotrac presque sur orbite

631
0
SHARE

A quelques 8 semaines de l’inauguration de la 9e  édition de la Fotrac, la Coordinatrice Générale de ce rendez-vous économique et culturel de la sous-région d’Afrique Centrale, Danielle Nlaté, a accordé une interview à notre rédaction. Elle fait le point sur l’organisation, les innovations et présente le programme de cet événement où sont attendus  à la frontière Gabon-Guinée-Equatoriale-Cameroun (Kiye-Ossi) environ 5000 invités.

Courrier Des Journalistes : Pouvez-vous nous faire le point sur l’organisation de la 9e édition de la Foire transfrontalière annuelle des  pays d’Afrique Centrale (FOTRAC), à moins de 2  mois du coup d’envoi de l’événement ?

Danielle Nlate : La FOTRAC (foire Transfrontalière annuelle des  pays d’Afrique Centrale) se tiendra pour sa 9ème édition du 27 Juin au 05 Juillet 2018 dans la ville de Kyé-Ossi avec une cérémonie protocolaire le 29 Juin. En rappel la FOTRAC est organisée par le Réseau des Femmes Actives d’Afrique Centrale (REFAC) sous le haut patronage du Premier Ministre, Chef du Gouvernement, et le parrainage du Ministre du Commerce du Cameroun. Les réunions se sont tenues à Brazzaville (Congo), Libreville (Gabon) avec les Maires d’Afrique Centrale sous l’égide de la CEMAC et de l’AIMF (Association Internationale des Maires Francophones). D’autres réunions de sensibilisations se sont tenues au Ministère du Commerce du Cameroun qui parraine l’évènement, dans les villes de Yaoundé, Kyé-Ossi, Douala et aussi dans toutes les localités des pays d’Afrique Centrale où se trouvent nos représentants.  La chambre de commerce du Cameroun a été associée pour une plus large diffusion. La communication est mise en branle par voies des télés, radio, presse, flyers, tracts etc…Des descentes sur le site sont effectuées, et des réunions locales avec les autorités frontalières sont régulièrement tenues. La sensibilisation des opérateurs économiques et autres partenaires au développement se fait par voie de courriers. Les réseaux sociaux sont mis à contribution pour informer les populations. Les missions diplomatiques des pays de la sous-région sont saisies pour diligenter les correspondances et motiver leur hiérarchie. Des audiences accordées par les hautes autorités nous permettent de densifier notre plaidoyer administratif et politique. Les partenaires institutionnels, les entreprises, les sociétés civiles des différents pays s’organisent et les sponsors sont toujours attendus.

Quelles sont les innovations pour l’édition 2018 ?

La foire est une plateforme de partage avec l’objectif d’une intégration pour que les populations puissent s’approprier les textes et les mécanismes facilitant la vie des citoyens de la communauté. On parle de facilitation des échanges, donc du commerce, mais aussi d’intégration socio-économiques et culturelle ; nous avons toujours pour ambition, et ce depuis l’année dernière, de mettre en relation les maires des villes frontalières. Pour cela, nous avons travaillé avec l’association Internationales des Maires Francophones (AIMF) et le réseau des Maires d’Afrique Centrale nouvellement créé à Brazzaville. On se dit que la coopération entre les communes pourrait faciliter l’intégration. Par ailleurs, nous avons des associations partenaires en Afrique et en Europe. Un groupe d’ingénieurs Français et Suisse formera des jeunes dans la construction des maisons écologiques en bois.  N’oublions pas que nous sommes dans une zone forestière et que nous faisons face à des problèmes de logements. Des ONG et associations gabonaises comme le ROSCEVAC, l’ONG LEYLAB, association des journalistes telle que AJCAG viendront proposer leur savoir-faire sur la question liée au climat. Des médias privés tels que LABEL Tv au Gabon feront le déplacement. Les associations des journalistes de quelques pays Africains se mettront ensemble pour un meilleur relais de l’évènement. Des conférences débats animées par la CEMAC et la CEEAC, les administrations commerce, économie, douanes, police, gendarmerie, des ateliers sur l’agriculture et la transformation agroalimentaire  et autres  activités animées par nos frères et sœurs de la sous-région auront une bonne place dans le programme. La culture et la gastronomie africaine du fait de la participation massive des délégations de l’Afrique de l’Ouest (Bénin, Ghana, Togo, Sénégal, Siéra- Léone en plus des pays de la CEMAC/CEEAC) seront à l’honneur. Un écran géant pour la retransmission des matches de la coupe du monde pour le bonheur des amoureux du football sera placé sur le site. Il est également prévu la possibilité des rencontres dans les villes frontalières entre les opérateurs économiques et des excursions animées par le Ministère du tourisme du Cameroun. Sans oublier la prestation des artistes venus des différents pays.

Et le profil des invités ?

Les exposants conviés à cette Foire sont les femmes des pays d’Afrique et d’ailleurs, les acteurs de développement et les partenaires au développement de tous pays, les Administrations, les Chambres consulaires, les Organisations internationales, les Chancelleries, les Instituts de Recherche, les Grandes Ecoles, les GIC , ONG, les Opérateurs économiques d’Afrique  et du monde entier, les PME/PMI et les artisans.

Combien de personnes sont attendues lors de cette édition ?

Des milliers de personnes venant de tous pays d’Afrique et du monde. Soit entre 3000 et 5000 visiteurs  par jour et un pic de 10.000 personnes le 29 Juin, jour de la cérémonie protocolaire.

Un mot sur le programme.

La cérémonie protocolaire d’ouverture de la foire aura lieu le 29 juin 2019. Elle sera présidée par le Ministre du Commerce du Cameroun ou son représentant, en présence des représentants des institutions, des Gouverneurs des provinces des villes frontalières, des représentations Diplomatiques, des Directeurs Généraux, des Chefs traditionnels, des dirigeants d’Association entre autres. Les participants sont attendus dès le 25 juin.  Pendant toute la période de la foire, il y aura une campagne de sensibilisation sur les conditionnalités de la libre circulation des personnes et des biens en zone CEMAC, des ateliers de formation sur la transformation des produits agropastoraux et autres produits locaux, des conférences thématiques sur l’environnement et les changements climatiques, un séminaire sur l’intégration sous régionale et une remise de dons ( Moulins ou unités transformation, dictionnaires encyclopédiques et d’autres livres aux établissements scolaires de Kyé-Ossi). Le programme prévoit également une campagne médicale avec des consultations gratuites dans de nombreux domaines. Entre autres la Glycémie et l’Hypertension, le dépistage du cancer du sein, l’hygiène alimentaire, le VIH-SIDA et le paludisme. Il est prévu       aussi de nombreuses activités culturelles (Musique, théâtre,  danses des peuples de la forêt, et autres danses et rythmes des pays de la CEMAC) et sportives  (Football féminin et masculin, Marche sportive) et des jeux de société.  Sans oublier l’organisation d’un salon intercommunautaire sur le mariage coutumier et l’élection Miss Intégration CEMAC qui sera à sa 3e édition.

 

 

LEAVE A REPLY