Home ACTUALITES Inauguration d’une cité rurale écologique dans le Woleu-Ntem

Inauguration d’une cité rurale écologique dans le Woleu-Ntem

104
0
SHARE

A l’invitation de l’association Gabon 2025, la Première Dame, Sylvia Bongo Ondimba, a pris part samedi dernier à l’inauguration du projet « Edock City » dans la localité de Viafe dans la province du Woleu-Ntem.

A l’occasion de cette cérémonie, cinq logements ont été offerts aux familles bénéficiaires, avec la remise officielle des clés de leurs habitations.

En présence des membres du gouvernement, du directeur général de l’entreprise RFM, le maitre d’œuvre, du directeur général du Fonds national d’aide sociale (FNAS), du porteur du projet, l’ancien ministre délégué des Eaux et Forêts, le Dr Andrew Crépin Gwodog et des personnalités de la localité, Madame Sylvia Bongo Ondimba a procédé à la traditionnelle coupe du ruban et au dévoilement de la plaque de la cité.

Toujours soucieuse du bien-être de ses compatriotes, la Première Dame a salué « une initiative qui place l’homme au cœur du développement tout en respectant notre héritage précieux qu’est la nature« . Ce projet pilote s’inscrit dans les volets 3 et 4 de la Stratégie nationale d’investissement humain du Gabon portée par Madame Sylvia Bongo Ondimba.

Pour l’initiateur du projet (l’association Gabon 2025), il s’agit de donner un nouveau visage aux villages, de favoriser le retour de la vie et des activités économiques en milieu rural et de développer un nouveau secteur d’emplois pour les entreprises dans le secteur forêt-bois, tout en suscitant des vocations chez les jeunes dans le domaine de la construction verte.

Première cité rurale écologique exclusivement bâtie avec du bois, le projet vise à offrir aux populations de la localité des habitations décentes et construites dans une perspective de développement durable. Cette cité, qui comprend 10 logements, est par ailleurs entièrement équipée du dispositif SOLARBOX qui permettra l’approvisionnement des habitations en électricité à partir de panneaux solaires.

 

 

LEAVE A REPLY