Home ACTUALITES Gabon : 55 propositions pour booster l’entrepreneuriat

Gabon : 55 propositions pour booster l’entrepreneuriat

64
0
SHARE

Les assises de l’Entrepreneuriat et des Petites et moyennes entreprises organisées par le Bureau de coordination du Plan stratégique Gabon Emergent, en partenariat avec la Confédération patronale gabonaise et l’incubateur national JA Gabon au siège de l’Agence nationale de promotion des investissements, ont accouché d’un livre blanc qui compte 55 propositions, renseigne le Nouveau Gabon.

Celles-ci se résument : à l’amélioration et au renforcement de l’écosystème d’accompagnement des entrepreneurs et des PME, à la reforme du cadre légal et réglementaire de fonctionnement des PME ; ceci non sans leur donner des moyens pour leur croissance.

Autre proposition, l’ouverture au grand marché de la commande publique au travers de la sous-traitance locale ou encore l’accompagnement des entreprises gabonaises dans la conquête des marchés régionaux et internationaux.

Bien plus, les experts proposent également une accélération de la finalisation des centres d’encadrement et d’accompagnement des PME, à l’exemple des bourses de sous-traitance, des centres de gestion agréés, des centres d’arbitrage ; le renforcement des capacités desdites structures.

Ils préconisent aussi de territorialiser les structures d’accompagnement des PME, dans une logique de mise en place des clusters. De même, il est prévu de renforcer le rôle de la Confédération patronale du Gabon ainsi que le volet économie solidaire au sein de l’incubateur national.

Pour que les conditions fiscales spéciales et avantageuses puissent bénéficier aux Très petites entreprises (TPE), il faut rendre fonctionnelle la commission d’attribution des agréments dédiés à ces entités de petites tailles.

«Le gouvernement s’emploie à redoubler d’efforts pour matérialiser d’autres projets à même de consolider l’écosystème entrepreneurial. Il s’agit entre autres, pour le ministère en charge de l’Industrie, de l’opérationnalisation de la bourse de sous-traitance et de partenariat du Gabon en vue d’un accès ouvert et transparent aux PME/PMI à la sous-traitance des majors industriels en République gabonaise.», souligne Estelle Ondo, ministre de l’Industrie à la presse locale.

Pour Carmen Ndaot, ministre des PME, les inquiétudes formulées par les panélistes quant au suivi et à la mise en œuvre des recommandations durant les travaux, doivent être dissipées pour qu’elles prospèrent bien au-delà des assises.

LEAVE A REPLY