Home ACTUALITES Libreville : Inauguration administrative du musée national

Libreville : Inauguration administrative du musée national

SHARE

Le musée national, qui a fait sa rentrée administrative, mercredi, laisse déjà présager un certain attrait pour les futurs visiteurs.  

En attendant son ouverture officielle «en mai-juin» prochain,  le nouveau musée national a connu son inauguration administrative mercredi. C’était en présence du ministre d’Etat à la Culture, Alain Claude Bilié-By-Nzé, accompagné de délégué, Edouard Arsène Nkoghe.  Désormais, le personnel de ce lieu de culture peut démarrer ses activités. Lesquelles seront axées,  bien évidemment, vers la promotion du patrimoine matériel et immatériel du Gabon.

Le musée national quitte ainsi l’exigüité d’un pavillon de l’entreprise Total Gabon, pour l’ancienne ambassade des Etats-Unis au Gabon. Avec une réfection qui marie savamment tradition et modernisme. Dans ce lieu, le visiteur peut s’émerveiller devant un corps de garde au toit de paille. A défaut d’être conquis par d’impressionnantes références culturelles, comme ce pont tressé suspendu dans des airs, et qui rappelle le célèbre pont en liane de Poubara, dans le Haut-Ogooué (Sud-Est). Le tout, encastré dans un jardin botanique truffé d’essences locales, souligne nos collègues de l’AGP.

Le bâtiment principal du musée se dresse, quant à lui, à l’autre bout du site, et  abrite des bureaux et salles  d’exposition. Bref, c’est un site qui donne à voir, et dont on pourrait penser qu’il intéressera son public, précise notre source.

Le nouveau musée national sera officiellement ouvert avec une exposition culturelle intitulée «Gabon, terre(s) du Bwiti». Le responsable de la Commission scientifique du musée, Pr. Pierre Claver Mongui, rappelait déjà, mercredi, les enjeux de cette exposition. Expliquant que  cette initiative  va dans le sens de «présenter les différents aspects du Bwiti». Soit une «religion ancestrale» propre à la presque totalité des peuples du Gabon, et dont «la philosophie prône la découverte et la transformation de soi, le rapprochement de l’homme d’avec la nature, le retour aux origines, la connaissance de mystères de la vie…»

 

LEAVE A REPLY