Home ACTUALITES Les Panafricaines s’engagent à porter un autre regard sur les migrations africaines

Les Panafricaines s’engagent à porter un autre regard sur les migrations africaines

73
0
SHARE

La deuxième édition du réseau  des Femmes Journalistes d’Afrique « les Panafricaines » s’est achevée le 27 octobre  à Casablanca au Maroc  après deux jours de travaux, sur le thème: « Migrations africaines : une chance pour le continent, une responsabilité pour les médias ».

Ce forum des panafricaines qui a réuni plus de 200 femmes journalistes, a  notamment été axé sur la mobilisation des médias africains pour la stimulation de débats publics autour des questions de la migration et leur contribution à la correction de l’image du migrant aux yeux de l’opinion publique en Afrique ou dans le reste du monde, soulignent nos confrères de l’agence togolaise A TOP.

Les objectifs principaux de cette rencontre sont entre autres la consolidation du respect des règles de déontologie journalistique et d’éthique professionnelle dans le traitement des questions migratoires ainsi que le renforcement des capacités des Panafricaines souhaitant développer une expertise sur les questions migratoires dans le cadre d’une approche solidaire et concertée, souligne notre source.

Le choix du thème de la migration se justifie par le fait que, depuis 2010, les mouvements migratoires occupent une large place dans l’actualité mondiale. L’ONU estime que  près de 4% de la population mondiale soit 258 millions de personnes dans le monde   résident en dehors de leur pays natal. Le traitement médiatique de cette question est plus que d’actualité aujourd’hui.  Pour démêler le vrai du faux et lutter contre les idées entourant les questions migratoires, il est nécessaire de commencer par le traitement des médias. C’est l’idée que partagent plus de 200 journalistes à travers 53 pays d’Afrique, réunies à Casablanca. Au cours de cette deuxième édition, les participantes ont  formalisé leur réseau en mettant en place trois structures. Il s’agit notamment d’un comité de suivi de sept membres chargés d’approfondir les réflexions  et analyses sur les migrations en Afrique,  d’un comité exécutif, et enfin  d’un conseil des sages d’une dizaine de membres. Toutes ces structures sont placées sous la coordination de Fathia El Aouni, initiatrice des panafricaines  et rédactrice en chef principale à Radio 2M. Outre la directrice de l’Agence Togolaise de Presse (ATOP), la délégation togolaise aux « Panafricaines », était composée de  femmes journalistes de la Télévision Togolaise (TVT), du quotidien national  Togo-Presse et de la rédactrice en chef de la radio privée  Kanal Fm.

Le Gabon était représenté à cet événement par Wora Mwenkondet Rhona Charline  Ornella, Mengue Nguema Sybille  Nadège Roselyne et Raissa Laure Medza Me Ndong, journaliste à Gabon Télévision et présidente de l’Union des femmes reporters sportives du Gabon.

Cet événement, au-delà d’un forum est une marque déposée  des journalistes africaines prêtes à faire entendre leurs voix pour un rayonnement de l’Afrique et une nouvelle approche des sujets et phénomènes qui touchent le continent.

LEAVE A REPLY