Home ACTUALITES Littérature : Comment être soi-même ?

Littérature : Comment être soi-même ?

SHARE

Le philosophe Claude Romano fait paraître un ouvrage avec cette question tout à fait opportune en ce début d’année : qu’est-ce qu’exister en personne ? Comment atteindre cet idéal d’authenticité personnelle ?

De “qu’est-ce qu’être soi” à “comment être soi-même ?”

Ulysse, c’est la figure par excellence de celui qui, au fil de ses aventures et de ses métamorphoses, au fil de son Odyssée, devient lui-même, et qui, de personne, devient une personne. Ulysse, c’est ainsi le point de départ parfait de ce livre, et pour se demander : comment être soi-même ?

La question est importante : qui ne l’a pas entendue ou lue dans les journaux, les livres, à la radio ou à la télé ? Qui ne s’est pas entendu dire ou qui ne s’est pas chuchoté : sois toi-même ?, sans savoir pourtant qu’elle trouvait en fait son origine chez Homère (et pas que dans les livres de développement personnel)…

Mais : comment être soi-même ? De quelle manière ? Et d’abord, qu’est-ce qu’être soi-même ? En philosophie, c’est plus souvent cette question qui s’est posée : c’est la question de l’identité, des Antiques à Ricoeur, c’est celle du sujet, de Kant à Foucault qui l’a déconstruite, c’est la question aussi du moi, avec Descartes notamment, ou du “je”…

Mais qui a vraiment posé et incarné cette autre question du “comment” : comment être soi-même ? Avec quel style, de quelle manière, sous quelle attitude… Comment donc exister en personne ?

Être naturel

Qui a répondu à “comment être soi-même”, on pourrait répondre : Ulysse, mais aussi Montaigne ! Avec lui, comme l’analyse Claude Romano dans ce livre, s’est élevé le style sans artifices, simple, ordinaire, le style qui laisse apparaître sa personne en elle-même. Le style “naturel”. Cette fois-ci, c’est ce mot qui est important : “naturel”, car être soi-même, comment être soi-même, c’est peut-être en étant “nature”, en se montrant au naturel, en révélant sa nature…

Mais comment atteindre ce naturel, derrière nos couches de conventions, et comment être sûr d’avoir atteint ce naturel ? Et ce naturel, notre nature, comment être sûr de ne pas l’avoir complètement façonné, à coup d’artifices, comment être sûr qu’il soit spontané, vrai ? Le naturel n’apparaît-il pas précisément quand on ne le recherche pas ?

Ulysse, Montaigne ou la Princesse de Clèves

La question qui anime ce livre de “comment être soi-même” trouve sa réponse dans une galerie de figures, fictives ou pas, on a vu Ulysse, Montaigne, mais il y a aussi Cicéron, Saint-Augustin, Kierkegaard ou Heidegger ; il y a l’orateur, le courtisan, le fidèle, l’honnête homme, ou encore, chez la vertueuse, telle la Princesse de Clèves.

Je finis ce Journal avec ce personnage, car elle me paraît être l’accord sincère entre la passion et les principes, entre soi et les autres, entre une nature spontanée et son façonnage moral, réfléchi.

À vous de choisir votre personnage (ou pas) ou qui vous aimeriez être… Tout en sachant, comme le conclut Claude Romano, que votre personne, qu’être soi-même adviendra sans le vouloir, mais en s’oubliant…

Avec France Culture

LEAVE A REPLY